Les montagnes de Géorgie cachent la cité légendaire de Yupah

Aller en bas

Les montagnes de Géorgie cachent la cité légendaire de Yupah

Message par Admin le Ven 30 Déc - 20:00

Les montagnes de Géorgie cachent la cité légendaire de Yupaha !

00000000000000000000000000000000000000000000000000-copie-1.jpg

Zone archéologique 9UN367 à Gap rock, près de la plus haute montagne Géorgie, Brasstown Bald.

Un site de 800 m² et s'élevant à 213 m d'altitude jusqu'à une montagne escarpée a été découvert. La zone comprend au moins 154 murs de maçonnerie en pierre de terrasses agricoles, ainsi que des preuves d'un système d'irrigation sophistiqué et d’autres ruines de plusieurs structures de pierre. Caché sous terre, l’endroit extraordinaire est probablement le site de la ville légendaire de Yupaha, que l’’explorateur espagnol Hernando de Soto a tenté de trouver en 1540, et il est certainement l'une des découvertes archéologiques les plus importantes de la période récente.



Blairsville, Géorgie (21 Décembre 2011) - Vers l'an 800 après JC la civilisation maya florissante de l'Amérique centrale s’est soudainement effondrée. Une série d'éruptions volcaniques catastrophiques suivie par deux longues périodes de sécheresse extrême et des guerres incessantes entre les cités-états ont eu raison de la civilisation.



Les villages agricoles jadis fertiles et abondamment arrosées, les Highlands Mayas, furent les premières à être abandonnées. Ici, depuis 16 siècles, les agriculteurs mayas, les Itza, produisirent en abondance leur nourriture sur les terrasses à flanc de montagne. Leurs excédents agricoles avait rendu possible l'essor des grandes villes dans les basses terres mayas et de la péninsule du Yucatan.

Lorsque la combinaison des éruptions volcaniques, les guerres et la sécheresse ont effacé cette abondance et la nourriture à manquer, des famines ont frappé les basses terres densément peuplées. En un siècle, la plupart des villes ont été abandonnées.

Toutefois, certaines des villes dans l'extrême nord ont été reprises par les Mayas Itza et ont pu prospérer deux siècles de plus.



Source

Ruins in Georgia mountains show evidence of Maya connection

Archaeological zone 9UN367 at Track Rock Gap, near Georgia’s highest mountain, Brasstown Bald, is a half mile (800 m) square and rises 700 feet (213 m) in elevation up a steep mountainside. Visible are at least 154 stone masonry walls for agricultural terraces, plus evidence of a sophisticated irrigation system and ruins of several other stone structures. Much more may be hidden underground. It is possibly the site of the fabled city of Yupaha, which Spanish explorer Hernando de Soto failed to find in 1540, and certainly one of the most important archaeological discoveries in recent times.

BLAIRSVILLE, GA (December 21, 2011) -- Around the year 800 AD the flourishing Maya civilization of Central America suddenly began a rapid collapse. A series of catastrophic volcanic eruptions were followed by two long periods of extreme drought conditions and unending wars between city states.

Cities and agricultural villages in the fertile, abundantly watered, Maya Highlands were the first to be abandoned. Here, for 16 centuries, Itza Maya farmers produced an abundance of food on mountainside terraces. Their agricultural surpluses made possible the rise of great cities in the Maya Lowlands and Yucatan Peninsula. When the combination of volcanic eruptions, wars and drought erased the abundance of food, famines struck the densely populated Maya Lowlands. Within a century, most of the cities were abandoned. However, some of the cities in the far north were taken over by the Itza Maya and thrived for two more centuries.

http://www.wikistrike.com/article-exclusivite-wikistrike-civilisation-maya-la-cite-legendaire-de-yupaha-retrouvee-94495718.html

Admin
futur prince

Nombre de messages : 363
Date d'inscription : 13/11/2005

http://lameutels.coolbb.net

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum